L'ombre de Monteverdi : La querelle de la nouvelle musique (1600-1638) - L'Artusi, ou des imperfections de la musique moderne de Giovanni Artusi (1600) par Xavier Bisaro

Titre de livre: L'ombre de Monteverdi : La querelle de la nouvelle musique (1600-1638) - L'Artusi, ou des imperfections de la musique moderne de Giovanni Artusi (1600)

Auteur: Xavier Bisaro

Broché: 216 pages

Date de sortie: October 16, 2008

ISBN: 2753506736

Éditeur: PU Rennes

Obtenez le livre L'ombre de Monteverdi : La querelle de la nouvelle musique (1600-1638) - L'Artusi, ou des imperfections de la musique moderne de Giovanni Artusi (1600) par Xavier Bisaro au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

L'ombre de Monteverdi : La querelle de la nouvelle musique (1600-1638) - L'Artusi, ou des imperfections de la musique moderne de Giovanni Artusi (1600) par Xavier Bisaro

Xavier Bisaro avec L'ombre de Monteverdi : La querelle de la nouvelle musique (1600-1638) - L'Artusi, ou des imperfections de la musique moderne de Giovanni Artusi (1600)

Bisaro Xavier, Chiello Giuliano, Frangne Pierre-Henri, L'Ombre de Monteverdi : La querelle de la nouvelle musique (1600-1638) : L'Artusi, ou des imperfections de la musique moderne de Giovanni Artusi (1600).Depuis tant d'années, on répète que cet attardé de Giovanni Artusi n'a vraiment rien compris à la musique, donc en conséquence, à pas grand- chose. Comment a-t-il pu critiquer le génie de Monteverdi, faire l'injuste violence d'avoir trouvé cette musique laide ; comment est-il possible de passer à côté d'une révolution aussi évidente et écrite d'avance par les histoires de la musique après ?Mais comment aussi, peut-on avoir l'idée d'aller voir de plus près, ce qui est si bien ancré et harmonisé dans la mémoire collective ? C'est comme cela que naissent les cas d'école. Après tant d'années de certitudes, on peut avoir l'idée de traduire en français, pour la première fois après quatre siècles, les divagations de ce Giovanni Artusi, qui ne devrait sa notoriété qu'à sa pitoyable critique du grand Monteverdi. D'un autre côté, c'est aussi grâce à lui que Monteverdi gagne ses galons de révolutionnaire contre l'adversité.En réalité, les deux dissertations d'Artusi contre la nouvelle musique, sont loin d'être des pamphlets de polémique sournoise.L'élève de Zarlino, défend l'équilibre d'un monde peaufiné par une tradition pugnace. Un monde, une représentation du monde, un ordre du monde et du ciel, dans lequel la musique, avec sa théorie, a sa place.Il est musicien, compositeur, et savant, et pose des questions théoriques qui, si elles sont résolues dans les pratiques musicales, sont toujours ouvertes pour la théorie d'aujourd'hui, particulièrement cette question de l'opposition de la résonance naturelle, et du tempérament égal, et de la transposition égale dans un système qu'on ne peut imaginer égal, et qui ne le sera jamais vraiment, pour l'arithmétique.C'est un ouvrage difficile à lire, plus à cause de la...